Translate

mardi 21 décembre 2010

Visite du musée des chemins à Moscou


Le 28 novembre, en compagnie de Serguey et de sa fille Maria, devant un wagon brosseur (!!!) de rails, dénommé БМС ou BMS pour Barinov Maria et Serguey. Un clin d'oeil!
La neige avait commencé à poindre son nez! Elle l'avait fait avant mon arrivée !




Gare de Kalouga en Russie

Me rendant dans la région de Kalouga pour séjourner un week-end dans un gîte rural créé par Carole, française vivant avec Valery, un agriculteur russe de Sibérie, j'ai pris le train entre Moscou et Kalouga. C'est plutôt un train de grande banlieue, un "elektrichka", ces trains de province qui sillonnent la Russie entre plusieurs villes pendant 3 à 4h et sur des distances plus proches d'un TEOZ voire des TGV en France !

Il n' y avait pas encore de neige ce week-end du 19 au 22/11. Il ne faisait pas froid. Ce n'est plus le cas actuellement !

Alors qu'en 1812, la Grande Armée grelottait jusqu'aux os, de même que l'armée russe qui la poursuivait. La 1ère victoire réelle russe dans cette guerre fut celle de Ïaroslavets au nord de la région de Kalouga. Elle permit au général Koutouzov de bloquer ce qui restait de la Grande Armée qui souhaitait prendre la route de Kalouga, après avoir abandonnée Moscou donc celle plus au sud pour éviter la route de l'aller dévastée par la politique de la terre brûlée des Russes et par les pillages de la G.A, donc d'affamer les soldats français et leurs alliés. Ce fut l'une des grandes manoeuvres réussies par Koutouzov auquel s'ajouta le "général Hiver", surtout après le passage de la Bérésina, qui le fut en cours d'un dégel.

Voici quelques photos.


dimanche 19 décembre 2010

Modifications en gare de St-Léonard en HO

J'ai décidé de modifier l'accès routier à la gare. Je le trouvais trop éloigné de la plate-forme.
J'ai tout d'abord consulté le plan de la SNCF qui m'ont convaincu de la nécessité de ces travaux.
Après quelques travaux "déchirants", d'avoir à casser ce qui existait depuis des années, j'ai opté pour des travaux "lourds". Au cours du démontage, je me suis aperçu que les traits avaient tracés pour une découpe exacte!! Je ne sais donc pas pourquoi une telle erreur à été commise; certainement des travaux non consécutifs.
Voici le résultat provisoire avec 2 photos.



Quelques nouvelles photos du grand réseau en HO

Voici quelques photos supplémentaires. Aucun travail supplémentaire n'a été réalisé depuis le 25/11, du fait des frimats excessifs.

Fête du Train Miniature du 19 décembre

Le musée était annoncé ouvert gratuitement de 15h à 18h pour la Fête du Train Miniature. J'avais fait de l'ordre mercredi 14 mais pas terminé. Je ne pensais pas voir quiconque cet après-midi à cause du froid. De 15h à 16h, je n'ai vu personne. J'ai donc décidé de partir une heure en randonnée en apposant une annonce sur la fermeture du fait du froid. A 17h, surprise; 6 visiteurs attendaient donc des cheminots avec des amis de Picardie. Je décidai donc d'ouvrir et pendant 2h, bravant le froid avec les visiteurs, j'ai fait une visite passionnante.

dimanche 28 novembre 2010

Arrivée du "Sapssane" ou du "Faucon-pélerin" à Moscou

Aujourd'hui à 1Oh30 (Moscou), j'étais à l'arrivée du "TGV" russe intitulé " SAPSSANE" ou " Faucon". C'est un TGV "Valero" de Siemens qui a reçu divers changements dont la mise au gabarit russe de 1520mm.



Ce train est apte à 250km/h en Russie. Il dessert deux destinations:
  • Moscou / St-Pétersbourg depuis la gare de Léningrad,
  • Moscou / Nijni-Novgorod depuis la gare de Ïaroslavl.
La ligne St-Pétersbourg - Moscou - Sotchi sera assurée en 2014 pour les JO d'hiver.

D'autres destinations sont prévues.

L'une des raisons qui a permis à Siemens d'emporter le marché a été l'accord donné pour construire plusieurs rames en Russie sous licence, ce que semble refuser Alstom sur les marchés internationaux. Les cheminots russes savent le très grand savoir-faire de la France. Mais pas de "TGV" français en Russie. Dommage !

samedi 27 novembre 2010

Décor sur le réseau en O

Avant mon départ pour la Russie, j'ai complété le décor dans la courbe qui reçoit le réseau en HOe. J'ai réalisé la montagne opposée. Voici deux photos. Réalisation en michepape.

jeudi 25 novembre 2010

Travaux sur le grand réseau en HO

Mercredi 24, l'Equipe s'est rendue au musée pour recoller les 2 parties de ce très grand réseau, reçu récemment, et qui avait été découpé pour le transporter.

A présent, le réseau est désormais en une seule partie. Nous allons pouvoir entreprendre les réparations sur les voies coupées puis étudier l'état des circuits électriques.

Déjà quelques bâtiments ont rejoint leur emplacement d'origine. Le jeune Emile, au milieu du réseau, est le plus jeune de nos adhérents. Jean à la barbe blanche fournie est le plus récent. Il est en retraite depuis très peu de temps, et il attendait impatiemment pour venir au musée régulièrement. Ses connaissances techniques et éprouvées en électronique vont nous permettre des réparations sur des simulateurs. Aux côtés de Jean-Claude, l'Equipe est renforcée dans ce secteur sensible et nécessaire.

A nouveau en Russie

Depuis le 16 novembre, je suis en Russie, principalement à Moscou. Je me suis rendu à Kalouga à 3h de train express de Moscou. J'ai pris quelques photos.
Je rentre en France le 8/12 et à Saint-Léonard le 10/12.

dimanche 31 octobre 2010

1910-2010: Grèves des cheminots

Il y a 100 ans, au mois d'octobre 1910, était déclenchée une grève des cheminots dite de la "thune", le salaire dit à 5 francs par jour. S'y était ajoutée des revendications pour la retraite. Le gouvernement d'Aristide Briand brisa la grève avec l'utilisation de l'armée et notamment le 5è régiment du Génie qui disposait d'une compagnie ferroviaire. Des actes de sabotage se déroulèrent de la part des cheminots grévistes. De très nombreuses révocations eurent lieu dans les compagnies touchées.

Le 5 avril 1910, une loi avait été votée sur la retraite à 65 ans pour les salariés gagnant moins de 3000 francs de l'époque ( source Wikipédia/). Mais il faudra attendre la loi du 28 décembre 1911 pour débloquer le projet sur les retraites.

Quant à la "thune", elle fut obtenue courant 1911.

Nous reviendrons sur ces évènements historiques d'autant que 100 ans après, des conflits opposent toujours les cheminots et d'autres secteurs de salariés au gouvernement à propos des retraites.

Divers liens:
le CNRS,
IHS-CGT des Cheminots,
Le Monde,


mercredi 27 octobre 2010

Nos archives de la Cie du PO consultées

Depuis la création d'HistoRail, nous avons les archives du Conseil d'Administation du PO ( Paris-Orléans) depuis 1856 jusqu'en 1932. C'est un véritables trésor très complexe à décortiquer.

C'est du pain béni pour les généalogistes amateurs qui peuvent y retrouver les traces de leurs aïeux cheminots. C'est ainsi que le Cercle Généalogique des Cheminots était venu consulter ces registres avec une assez forte délégation pendant plusieurs jours. C'était dans les années 1990.

Aujourd'hui, nous avons retiré de leur "oubli provisoire" des augustes documents pour permettre leur consultation à des amis d'HistoRail venus de Bordeaux.

Nous n'allons pas les "replanquer" à nouveau. Une décision définitive quant à leur sort plus enviable que dans les réserves d'HistoRail va être prise dans ces mois d'hiver.

Quelques photos d'une partie de ces archives.





mardi 26 octobre 2010

La disparition programmée du buffet d'Austerlitz

Depuis plus de 3 décennies, c'est-à-dire depuis que je me suis installé en Limousin après avoir quitté ma Normandie natale et donc la gare Saint-Lazare, je pratique régulièrement le buffet des Grenadier d'Austerlitz. J'y connais plusieurs serveurs et j'y est presque ma "table".

Ce restaurant va faire les grands frais de la restructuration de cette gare. Il va complètement disparaître pour laisser place à une galerie marchande selon les plans exposés en gare. Encore une, complétée de "franchises", toujours les mêmes, avec leurs sempiternelles offres sans goût, sans pertinence, sans couleurs,... au nom d'un mise en marché sans âme !

Que faire contre cette disparition ?

Voici 3 photos de ce qui ne sera plus que du passé dans quelques mois !


Les 2 ailes donnant sur la cour de "Départ"
A gauche de la photo de droite, il y a la seule prise de courant très pratique pour brancher son PC.
Un avantage de ce buffet, l'accès Wifi gratuit pour 20' par jour ! Très pratique !
Merci au gestionnaire de ce buffet sympathique !



La fresque emblématique des "Grenadiers d'Austerlitz !


Un court voyage à Paris

Sur le retour d'un très court voyage à Paris réalisé dans le cadre d'une autre association que je préside Les Amis de Tsar-Voyages où je me suis rendu pour l'inauguration officielle du bureau parisien de cette agence moscovite, j'ai profité d'avoir mon appareil photo pour faire quelques photos de la gare de Lyon et de celle d'Austerlitz. Rien de bien extraordinaire, certes, mais pourquoi pas les mettre sur ce blog !


Le "Train bleu" un restaurant magique où j'aime me retrouver !





Des photos de l'exposition à Champagnac-la-Rivière

Comme promis, voici quelques photos de cette belle exposition, d'un seul jour malheureusement, le dimanche 17 octobre.


Deux très belles pièces prêtées par la SNCF


Le matériel d'André Faure ( la CC 7100 au 1/11è et les CDHV aux 1/22è et celui de Jean Dumias ( la 141 R au 1/20è à la vapeur vive)



Un beau réseau en HO

Colette, la secrétaire de l'association présidée par son mari, a réussi un réel exploit, celui de dénicher des petits trésors, dont certains ont été ensuite données à HistoRail. Un très grand merci !
Et ci-dessous 3 vues sur les extérieurs dont un pressoir à cidre



lundi 18 octobre 2010

Le super site internet de Rene Peynichout

Nous avons rencontré ce cheminot en retraite, ancien chef de district. A 82 ans, il est plein de dynamisme et toujours à l'affût de nouvelles explorations.

Plutôt qu'un long discours, je vous invite à vous rendre sur le site de René Peynichout
Vous y trouverez une mine de renseignements ferroviaires.

Bonne lecture.

dimanche 17 octobre 2010

Accueil et repas: excellents

Aujourd'hui, je me suis rendu au 10è anniversaire de la fête du "cidre et de la cochonnaille". J'ai ramené des photos mais elles ne sont pas encore disponibles au format web.
Mais je ne peux m'empêcher d'écrire ce message. Tout d'abord pour dire un grand merci à Colette P. qui a préparé toute cette fête et a particulièrement réussi son thème ferroviaire.
Mais aussi à propos de l'excellent repas servi sous une grand tente, fait essentiellement à base du "cochon", sauf le fromage et le dessert quand même !!!
Au menu:
  • Soupe de légumes à la base du bouillon de petit salé
  • Charcuteries,
  • Pâté en croute,
  • Petit salé , haricots blancs,
  • Fromage blanc et tarte aux pommes
Le tout arrosé de vin rouge et de cidre nouveau ( un pressoir fonctionnait à l'extérieur).

Une fête de village très terroir et des plus sympathiques.

L'exposition au magasin Cultura

Samedi, je me suis rendu au magasin Cultura installé au "Village de la famille" ( je n'apprécie pas l'usage des mots anglais en France). C'est, paraît-il, un nouveau "concept" de galeries commerciales. A propos, il me semble qu'il y a une loi française au sujet de l'emploi des termes non français !!! Au Québec, les Francophones sont plus exigeants quant à l'usage du français. Ils trouvent des termes adéquats et évocateurs. Tels que "pourriel" pour spam, "courriel" pour e-mail, etc.. Savez -vous ce que veut dire "essenterie" ??? C'est un mot inventé en Afrique francophone. Je trouve formidable son (es)sens(ce). C'est pour vous mettre sur la piste!

Je reviens au magasin Cultura.

Un embouteillage considérable, à croire que "le presque tout" Limoges et ses environs s'y était donné rendez-vous ! Je trouve une petite place pour ma petite voiture assez loin mais la marche à pied fait du bien.

Dès l'entrée du magasin, je découvre le "chariot-buffet" très bien placé et présentant une motrice au 22,5è des CDHV et un vagon, plus deux vaches regardant le train en attendant d'y être embarquées pour l'abattoir !! Cet ensemble attire les visteurs petits et grands.



Dans le vestibule, un ensemble présentant le thème ferroviaire du meilleur effet.



Au milieu des livres, un fauteuil de 1ère classe d'un X2400. Personne ne s'y est assis durant la visite. Par respect du vieux matériel ?


Toutes les pièces prêtées n'ont pas pu trouver leur place. Ce n'est pas un problème.
Une exposition très grand public qui va faire connaître le musée. Merci à Laure, la directrice et à son Equipe.

Bout d'Rail